PDA

View Full Version : Petit problème de lof avec un SUPer...


Alomphega
26th November 2009, 10:54 AM
Bonjour,

J'ai un souci avec mon SUPer utilisé en véliplanche : il lofe systématiquement quelle que soit la position du mât (insert avant ou arrière) si je l'utilise sans dérive.

On le voit très bien par exemple à partir de 4'00" sur cette vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=2t-qPDozaFs&feature=PlayList&p=9061FCF410602C16&index=43

Et encore, c'était avec l'aileron d'origine noir (9') qui me semble avoir un peu plus de surface que le blanc (22cm) même s'ils ont la même hauteur.

Avec le blanc c'est pire, le flotteur a tendance à se placer carrément face au vent si je ne lutte pas avec mon pied à côté du mât, ce qui me fait penser que si je mets un aileron plus grand je résoudrai peut-être ce problème.

Votre avis ?

Si oui :
le tableau Select conseille un aileron de 39cm pour une voile 6,7m² et de 43cm pour une voile de 7,8m².
Quel aileron me conseilleriez-vous ?
(j'utiliserai une Severne SUPer light de 6,5m², une Severne Focus de 6,7m² et une North X-Type de 7,8m²).

D'un autre côté si vous pensez que c'est parce que je ne fais pas correctement ce qu'il faut, merci de me dire le fond de votre pensée ! (je ne me vexerai pas, j'ai l'habitude ;-)

Merci de vos avis éclairés !

Nauticalement,
Guy

Alomphega
27th November 2009, 03:27 PM
Bonjour,

Pour ceux qui connaîtraient le même problème que moi, je recopie une réponse qui me semble judicieuse, qui m'a été faite sur un autre forum :

---8<---
Salut!

Je ne sais pas si cela va t'aider dans ta quête du plaisir absolu sur l'eau. Voilà peut-être quelques conseils utiles.

D'abord, une planche qui ne plane pas se dirige *uniquement* avec la voile. La théorie dit que pour abattre, tu penches la voile contre l'avant et pour lofer, tu la penches contre l'arrière. En regardant ta position sur la vidéo j'ai remarqué que tu avais une très grande voile et que tu avais les mains très en avant sur le wishbone. Donc certainement que ta voile était très en arrière et donc c'est pas étonnant que tu lofes.

Maintenant tu dois te dire: "mais si je la penche en avant je me fais arracher et je me fais catapulter" non? J'en viens au deuxième point que j'ai remarqué sur la vidéo. Tu fermes trop ta voile! C'est faux de penser qu'on avance mieux quand on ferme au maximum sa voile et que "ça tire". Au contraire! je m'explique.

L'écoulement d'air se fait très mal avec une voile trop fermée. Ca se remarque quand:
* ça tire fort
* on n'avance pas
* tendance à la catapulte

Ouvrir un peu la voile changera tout:
* ça tire moins
* ça avance mieux car les efforts ne passent plus par les bras mais par le pied de mat
* la voile est plus stable

Donc pour résumer tu peux essayer:
* ouvre plus ta voile
* penche la plus en avant (mains plus en arrière sur le wishbone, et pieds plus en avant sur la planche)


Sinon au sujet de tes pieds, c'est juste qu'il faut vraiment les mettre bien au centre du flotteur, garder la planche bien à plat et ne pas mettre ton poids trop en arrière de la planche. Tous les autres trucs du genre augmenter la taille de l'aileron, utiliser un flotteur plus grand, etc... ne font que pardonner un peut mieux les erreurs.


Et pour conclure, je te félicite pour ton courage et dis-toi bien que tu vas dans la bonne direction! N'écoute pas ceux qui pourraient te dire que t'es un blaireau car t'as une grande planche à dérive et que tu n'apprends rien par vent faible. Au contraire, si tu ne sais pas faire une manoeuvre par vent faible, tu n'y arriveras en tout cas pas mieux par vent fort... Pire encore, ça te dégoûtera du sport.


Donc courage et persistance! C'est le nerf de la guerre!

Ciao,
Greg.
---8<---

En espérant que ce sera utile à d'autres véliplanchistes,
Nauticalement,
Guy

isonic
27th November 2009, 03:36 PM
__________________________________________________ __________________________________________________ ___________________________________________

Jean-Marc
27th November 2009, 08:12 PM
Salut Guy,

Après un examen minutieux de ta vidéo, la cause de ton lof exagéré provient simplement d'un appui talon exagéré de ton pied avant : c'est très évident à 3'58" sur ta vidéo. Le rail au vent de ta planche est complètement enfoncé sous l'eau à 4'23" sur ta vidéo, ce qui sur une planche sans dérive (ou avec ta dérive complètement rétractée), cause invariablement un virage face au vent : le fameux coup de lof du débutant. Avec la dérive sortie, c'est le contraire qui se passe : la planche abat brusquement.

Donc pour remédier à ce problème bénin de lof, ne pas appuyer sur le rail au vent de ta planche. Garder la planche bien à plat en conservant tes pieds, surtout ton pied avant, sur la ligne médiane noire du flotteur. Tu peux aussi dans un premier temps d'apprentissage sortir la dérive si tu n'arrives pas à garder la planche bien à plat.

Le changement d'aileron ne va rien remédier à ton problème de lof. Inutile de te compliquer inutilement la vie avec le sélecteur d'aileron Select qui n'est valable que pour des planches spécifiques en mode planing. Ton SUP n'est pas du tout compris dans cette sélection automatique (boitiers d'aileron Powerbox ou Tuttle obligatoire avec des lames >32 cm). L'aileron d'origine noir recourbé en arrière va très bien pour ta planche SUP (boîtier US : longueur maxi d'aileron : 30-32cm !!!). Ne surtout pas y mettre un aileron trop grand, tu risques d'endommager le boitier US.

Si tu ne veux pas casser ton aileron et abîmer la carène en traînant la planche sur la plage comme on le voit sur ta vidéo, je te conseille vivement d'attraper le cul de ta planche en main et de la tirer sur le sable verticalement en appui sur le rail vers le nez. Idem quand tu sors de l'eau : attraper le cul de la planche avec une main et prendre le mât en pincette/la poignée avant du wishbone avec l'autre main pour hisser le tout sur la plage sans dommage.

Enfin dernier détail, ta voile est beaucoup trop plate pour les conditions sur ta vidéo. Le creux au niveau du wishbone doit être bien plus conséquent sur ce genre de voile SUPer en vent léger. Le réglage que tu as mis correspond à celui pour le vent très fort. Relâche la tension au point d'écoute de manière à ce que la moitié arrière de ta voile vienne toucher les tubes arrières de ton wishbone quand tu appuies dans le milieu de la voile avec tes 2 mains lorsqu'elle est posée par terre. Plus le vent est léger, plus la chute de ta voile doit être tendue et ne plus fasseyer sans effet propulsif (= plus relâcher au point d'amure), plus le creux doit être important pour avoir le max de puissance à bas régime (= plus relâcher au point d'écoute). C'est aussi beaucoup plus facile pour se diriger avec une voile creuse qu'avec une voile trop plate avec laquelle tu ne sens pas bien le vent (direction et force).

Bonne nav et n'hésite pas à nous demander un cours par correspondance...

A+

JM

Jean-Marc
27th November 2009, 08:41 PM
...

Sur une planche dépourvue de footstraps :

Pour éviter les catapultes par l'avant, bloque ton pied avant contre le pied de mât dès que tu commences à avancer, surtout avec le bon clapot vu ce jour-là. Garde les pieds sur la ligne médiane. Au fur et à mesure que tu accélère, déplace par petits pas tes pieds en direction du cul de la planche, mais toujours sur la ligne médiane pour bien garder la planche bien à plat, en penchant progressivement le gréement sur l'arrière. La jambe avant doit toujours bien rester tendue (comme l'équipier sur un dériveur); seule la jambe arrière est tendue au près, légèrement fléchie au travers et bien fléchie au largue. En principe, c'est le pied arrière qui contrôle l'assiette du flotteur : bien à plat pour aller tout droit, appui pointe pour abattre et appui talon pour lofer lorsque la dérive est relevée. C'est le contraire lorsque la dérive est abaissée : appui pointe pour lofer et appui talon pour abattre.

Lorsque la dérive est abaissée, tu peux déplacer ton pied avant depuis la ligne médiane jusque sur l'arête du rail pour un meilleur appui au près par exemple. Plus la pression exercée sur la dérive augmente (vitesse plus élevée, vent plus fort, meilleur cap au près,etc...), plus tu dois contrecarrer cette pression par un appui talon sur le rail pour empêcher que la planche ne se mette sur la tranche. Dérive relevée, tu peux faire de même, mais uniquement lorsque tu es au planing à pleine vitesse au travers ou au largue.

Je t'encourage à essayer de varier tes appuis sur ta planche pour voir les effets produits. Il faut en quelque sorte ré-apprendre à naviguer sans les footstraps sur la SUP...

Enfin, si ta planche lofe encore avec la dérive relevée malgré tes effort pour conserver l'assiette du flotteur bien à plat, il faudra reculer le pied de mât. En effet, en relevant la dérive, le nouveau centre d'effort anti-dérive se déplace vers l'arrière, juste au niveau de l'aileron. Il faut donc reculer le gréement pour faire coïncider le centre de poussée vélique avec le nouveau centre d'effort anti-dérive. Ce n'est pas pour rien que les raceboard de type Phantom possèdent un long rail de pied de mât pour avancer ou reculer le PDM en fonction que la dérive soit respectivement abaissée au près ou remontée au largue.

A+

JM

Alomphega
27th November 2009, 09:09 PM
:-D

Merci Jean-Marc pour ce cours par correspondance gratuit, précis, tranchant mais distingué ! ;-)

Je vais m'empresser de mettre ça en pratique ASAP.

J'ai commandé la voile SUPer light : dans ce cas (voile dacron je crois) je suppose que les mêmes principes de réglage s'appliquent ?

nb: je connaissais ces principes de réglage de voile "en théorie" pour les avoir étudiés dans les livres et regardé dans les DVD, mais une correction comme celle que tu viens de m'apporter simplement en regardant ma vidéo est très précieuse voire irremplaçable.

Bon, mais que ça ne te donne pas l'idée de commencer à me demander des sous ;-)

Plus sérieusement, ce serait une bonne idée de service sur le site Starboard : proposer aux utilisateurs d'uploader des vidéos avec leurs questions et les publier après les avoir fait commenter/corriger par des professionnels comme toi...

Nauticalement,
Guy

Alomphega
27th November 2009, 09:14 PM
Woaw...
Merci encore Jean-Marc !

À plus avec des vidéos sur lesquelles j'espère que mes progrès seront évidents...

Nauticalement,
Guy

Jean-Marc
27th November 2009, 09:18 PM
Et encore, c'était avec l'aileron d'origine noir (9') qui me semble avoir un peu plus de surface que le blanc (22cm) même s'ils ont la même hauteur.

Avec le blanc c'est pire, le flotteur a tendance à se placer carrément face au vent si je ne lutte pas avec mon pied à côté du mât, ce qui me fait penser que si je mets un aileron plus grand je résoudrai peut-être ce problème.

L'aileron noir de 9 pouces est plus gros pour apporter plus de stabilité directionnelle en mode SUP. Il convient très bien pour la pratique en windsurf.

L'aileron blanc est un pur aileron de vague (Drake wave), en tout point similaire à celui utilisé sur les planches de vagues de la gamme Pure Acid, Evo, et Kode. Il est nettement plus fin de profil, plus flexible et plus petit pour améliorer les manoeuvres du genre virage en haut ou en bas de la vague en mode SUP. Il convient très bien pour faire du freestyle en mode windsurf. Pas étonnant donc que tu trouves ta planche hyper-réactive sous tes pieds avec ce petit aileron de vague...!

Ton modèle SUPer 12'6" Camouflage ne comporte qu'un seul aileron central en boîtier US. Il n'y a pas l'option tri-fin.

A+

JM

Jean-Marc
27th November 2009, 09:34 PM
J'ai commandé la voile SUPer light : dans ce cas (voile dacron je crois) je suppose que les mêmes principes de réglage s'appliquent ?

Absolument: plus le vent est léger, plus la voile doit être creuse. Plus le vent est fort, plus la voile doit être plate (sans toutefois être trop plate : profil complètement plat devient peu propulsif : principe on/off des voiles de vagues spécifiques pour le sideshore).

Un système de réglage de la tension d'écoute avec un palan est à même d'augmenter considérablement la plage d'utilisation de ta voile en cours de navigation. Le vent forcit ou tu veux faire un meilleur cap au près: étarquer le point d'écoute. Le vent faiblit ou tu veux plus de puissance au largue/vent arrière: choquer le point d'écoute.

A+

JM

Alomphega
27th November 2009, 10:28 PM
[..]
Un système de réglage de la tension d'écoute avec un palan est à même d'augmenter considérablement la plage d'utilisation de ta voile en cours de navigation. Le vent forcit ou tu veux faire un meilleur cap au près: étarquer le point d'écoute. Le vent faiblit ou tu veux plus de puissance au largue/vent arrière: choquer le point d'écoute.[..]

Oui, j'avais vu ça et je croyais que c'était réservé aux "pros".

Mais à la réflexion ce pourrait aussi pour un débutant comme moi être un moyen judicieux de changer les réglages de la voile en navigation pour mieux en comprendre les effets...

Ça se trouve en VPC sur le net ce système ?
Ça porte un nom ? (que faut-il chercher ?)

Nclt,
Guy

Jean-Marc
28th November 2009, 02:49 AM
Palan d'écoute réglable en navigation :

http://www.windsurfing33.com/forum/viewtopic.php?t=29364

Neil Pryde, North Sails, Sailworks et autres fabricants de voile/wishbone Formula en ont. Nautix aussi je pense.

A+

JM

Alomphega
28th November 2009, 01:34 PM
Encore un grand merci Jean-Marc !

Mais pour ce fil c'est le dernier, hein ! ;-)

Nauticalement,
Guy

Jean-Marc
28th November 2009, 08:06 PM
Guy,

Voici les références comme demandé.

1) Neil Pryde universal adjustable outhaul kit:

http://www.neilpryde.com/index.php?option=com_content&view=article&id=118%3Auniversal-adjustable-outhaul-kit&catid=51%3Aextension&Itemid=120

2) North Sails outhaul kit race:

http://www.north-windsurf.com/downloads/ns_outhaulkit.pdf

3) Sailworks adjustable outhaul formula double:

http://www.sailworks.com/web/moreinfo_1.cfm?Product_ID=81

4) Nautix kit d'étarquage avec Clam Cleat inox:

http://www.nautix.com/Nautix/Nautix.nsf/VuVoileGamme/7cc145033dd9ae80c1256cf60033d64e!OpenDocument&Langue=Fr (http://www.nautix.com/Nautix/Nautix.nsf/VuVoileGamme/7cc145033dd9ae80c1256cf60033d64e%21OpenDocument&Langue=Fr)

5) Chinook in-flight outhaul kit :

http://www.chinooksailing.com/products/product_info.php?products_id=151

6) Chinook double sail pulley:

http://www.chinooksailing.com/products/product_info.php?products_id=153

7) Maui Sails adjustable outhaul kit assembly:

http://www.mauisails.com/pdf.php?id=70

http://www.mauisails.com/files/products/booms/carbon/Adjustable_outhaul_kit_guide.pdf

Sinon, tu as une page très complète et explicative sur le système du palan d'écoute réglable en navigation, mais en anglais malheureusement (on-the-fly adjustable outhaul kit):

http://www.boards.co.uk/articles/index.asp?ID_A=282&article_type=17
http://2004.star-board.com/forum/askteam/read.asp?ID=3253

Perso, j'utilise 2 kits North Sails des 2 cotés d'un wishbone NP X7 avec mes 2 plus grandes voiles de course de 8.2 et 11 m2. Il est monté à demeure; la poignée arrière du X7 contenant 2 poulies intégrées. Le réglage entre les 2 longueurs de wishbone pour ces 2 voiles (232 et 265 cm, respectivement) s'effectue simplement à l'aide d'une manille passée au travers d'un noeud de chaise en 2 endroits le long du bout d'étarquage en kevlar. Le point d'écoute est attaché à l'aide d'une manille passée au travers de l'oeillet qui prend sur l'axe de la manille les 2 brins du bout d'étarquage de manière à éviter de tout démonter à chaque fois. Cela me permet aussi de changer d'oeillet au point d'écoute, et ceci rapidement et sûrement sans devoir tout démonter dans l'eau si les conditions vélique varient fortement.
Avec mes 2 voiles de course de 6.6 et 7.7 m2, ou de freemove de 6.9 m2 ou de vague de 5.4 et 6.2 m2, j'utilise 1 seul kit North sur un wishbone Arrows carbone Ultimate Wave/Freestyle ou NP X6. Pas de manilles pour le réglage de longueur ou de fixation au point d'écoute car la poignée arrière de ces 2 wishbones offre l'option "loop-loop-go" pour passer le bout d'étarquage au point d'écoute.
Pas de palan d'écoute sur mes voiles de vagues < 5.4 m2, l'usage ne m'a pas démontré une utilité convaincante.

A+

JM

pierrec45
13th December 2009, 12:04 AM
Rien a rajouter, Jean-Marc a deja tout dit !

Cependant, je ne peux que reiterer que tu appuyais trop fort du cote 'windward' (au vent?). La planche doit etre au moins plate, donc les pieds doivent refleter une portance suivant la ligne longitudinale mediane.

Sur beaucoup d'autres longues planches, on veut meme couler un peu le cote sous le vent ('leeward') pour aller chercher du mordant, mais je trouve que cette technique fonctionne peu sur la SUP 12'6", le bord etant beaucoup trop rond, pas de mordant.

Je le navigue donc a plat.

Voile super-light: une 6.5m je crois, ne fonctionne que par vent tres leger. Avec un vent plus fort, le haut de la voile forme un triangle qui se rabat sur la voile par vent fort. Mon experience en tous les cas.

Bonne chance!

ZedZdeD
16th December 2009, 02:54 AM
Au vu de la vidéo je dirais :

petit souci de débutant qui sera bien vite corrigé, la planche n'est pas en cause

le débutant, par peur de trop accélérer, de trop prendre de puissance dans la voile et de se faire emporter (4:38) se freine inconsciemment en prenant une allure trop loffée, voile trop fermée, près trop serré. Ce n'est pas le problème, c'est sa cause.

ce faisant il conserve une vitesse et une puissance dans la voile qui lui semblent plus gérables, mais il se met dans une situation instable, si le cap est trop serré, on perd trop de vitesse et d'appui dans la voile, en cherchant à compenser on ferme davantage la voile et on aggrave la situation. Le déséquilibre lié au capot assez marqué dans ces conditions n'arrange rien, et on se retrouve planté face au vent

Prescription (matin midi et soir pendant 7 jours) :

au démarrage, prends une allure plus abattue, pas plus serrée qu'un près bon plein pour l'instant, prends de la vitesse, recule toi et bloque ton allure. Tu peux aussi sortir un peu de dérive pour t'aider à naviguer à des allures de près sans que le flotteur marche trop en crabe et loffe naturellement si ton cap est trop serré.

En cherchant à modérer vitesse et force dans la voile tu te créeras plus de problèmes que tu n'en résoudras. Si tu veux freiner, choque partiellement ta voile, mais ne ferme pas ton cap

si cette hypothèse est correcte tu dois éprouver moins de difficultés sur les bords babord, car comme on le voit dans la vidéo ton allure est beaucoup plus abattue, l'allure portante dimionue le vent apparent, et tu ne fais plus face au clapot

accessoirement, éloigne toi un peu, dans ces conditions et à cet endroit (passage devant la Résidence Le France si je ne m'abuse) le clapot est marqué dans les 100 premiers mètres devant la plage,le vent bloqué par les immeubles est faible comparé au clapot, plus loin le clapot est plus modéré et le vent mieux établi

note : sur ta vidéo 56 on te voit naviguer par Mistral vent de terre. Ne JAMAIS faire ça, c'est beaucoup trop dangereux. Tu casses ton pied de mât, tu perds ta planche, à 200 mètres de la plage tu as force 6 vent de terre, tu ne rentres pas à la nage face au vent. Là tu as quelqu'un qui filme et peut en cas de besoin alerter les secours, mais à éviter absolument. Avec 30 ans de planche, je ne fais jamais ça. Navigue plutôt côté Madrague dans ces conditions (plsu hard mais plus sûr).

a+ F388949

Alomphega
16th December 2009, 01:17 PM
Merci ZedZdeD pour tes conseils.

Pour la navigation à la Capte par Mistral ne t'inquiète pas : je ne fais ça que dans la bande proche de la plage, et avec quelqu'un sur la plage qui peut exceptionnellement appeler le président de la république si j'ai besoin de secours (il paraît que c'est lui le plus rapide, et il habite en face ;-)

Et de toutes façons, je crois que je vais systématiquement éviter les vents forts : à mon âge commencer la planche c'est déjà assez difficile en soi sans aller chercher différentes façons de me casser quelque chose en plus... C'est notamment pour cette raison que je m'adonne avec un grand plaisir à la navigation tranquille en longboard et que je ne cherche pas systématiquement à planer. Si ça arrive et quand ça arrivera ce sera très bien, mais les autres plaisirs de la glisse en douceur ne sont pas à négliger non plus pour moi.

Nauticalement,
Guy

Jean-Marc
17th December 2009, 03:10 AM
Guy,

Au sujet de la vidéo 56, tu as toujours le même problème du pied avant avec un appui talon beaucoup trop prononcé, ce qui fait lofer ou pire te fait tomber de la planche à la limite d'être sur sa tranche. Le remède est simple: déplace ton pied avant derrière le PDM et non pas à côté du PDM comme tu fais maintenant. En étant derrière le PDM, tu as le pied avant sur la ligne médiane du flotteur (plus de lof ou de déséquilibre) et en cas de rafale, tu as déjà un appui contre le PDM pour mieux résister et éviter de te faire embarquer par l'avant.

Au sujet des beachstarts infructueux, le pied que tu poses sur la planche est trop sur l'arrière du flotteur et de nouveau avec trop d'appui talon: résultat, le flotteur se cabre et lofe, ce qui te désarçonne. Pose ton pied arrière entre les 2 straps avants sur la ligne médiane, redresse ton gréement bien droit bras tendus et hisse-toi sur le flotteur verticalement (de bas en haut et non pas de côté avec un mouvement de levier) et pose ton pied avant juste derrière le PDM.

Je réitère ce que disait PierreC45 ci-dessus : grade ta planche bien à plat et non pas en contre-gîte avec un appui talon exagéré causé par un pied avant mal placé.

A+

JM

Alomphega
17th December 2009, 01:23 PM
Ok merci Jean-Marc... Mais comment poser le pied entre les deux straps quand il n'y a pas de straps ? :o

Sinon merci à tous pour vos conseils : maintenant je vais simplement essayer de récupérer un peu de santé qui me fait hélas défaut pour repartir sur une pratique encore meilleure (je sais, c'est difficile d'être encore meilleur que ce que je le suis déjà, mais que voulez-vous, j'aime impressionner mon public ;-)

À bientôt,
Nauticalement,
Guy