Thread: Slalom 6/3
View Single Post
Old 20th February 2008, 03:34 PM   #24
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 991
Default

Salut, Isonic,

Les Futuras ont un tempérament bien à elles, c'est encore un modèle mis au point bien spécifique .

Elles sont plus faciles que les S-types et les isonics sans pour autant être en retrait au niveau des performances.
Adepte du "toujours à fond" je ne me suis jamais ennuyée avec...

Après quelques mois à naviguer avec ,voici , pour moi, leurs points forts:

- faciles d'accès, plan de pont bien conçu ;

- performances générales de haut niveau (cap, glisse, départ au planing, jibe, passage du clapot,facilité à relever la voile à l'arrêt) , homogènes, avec beaucoup moins d'engagement physique que sur une isonic;

- choix de positions de straps important pour niveau expert et niveau "débrouillé"; un petit côté "caméléon", quoi!

- elles sont moins exigeantes au niveau des réglages qu'une isonic et pardonnent les petites erreurs de navigation.

- les Drake de free-ride m'ont beaucoup plu, alors qu' en général je ne suis pas une fan des ailerons de série...

- le choix de deux finitions, wood et technora.


Pour en revenir au débat sur l'hypersonic, il me semble qu'il faille accepter qu'à performance extrême pour certaines composantes ,on ait aussi quelques défauts. Tant que le plaisir est toujours là, on s'adapte (et en persistant, on progresse)!
Sa plage d'utilisation reste incomparable, elle est inclassable, un flotteur vraiment à part.

Le développement est toujours profitable aux autres types de flotteurs, et en ce sens, je suis toujours partante (et curieuse!) pour essayer les nouveautés.

Je me souviens encore de ma stupéfaction (j'étais même un peu inquiète car il fallait s'éloigner du bord!) quand je suis montée sur la première hypersonic 105 qu'on voyait chez nous (merci Arnaud) avec 8,4.

Je me disais qu'il était impossible que ce mini-truc court et bizarre fonctionne avec une 8,4. Je n'en revenais pas et j'ai aimé tout de suite, malgré le plouf au premier jibe.
Son utilisation m'a amenée à jiber mieux car c'était plus difficile, le reste ne fut que du plaisir.


Après, chacun doit choisir son ou ses flotteurs en fonction de ce qu'il est et de ce qu'il cherche.
Le pire est de se tromper de programme , de prendre une planche technique alors qu'on navigue peu et qu'on n'a pas le temps de finasser et qu'on n'a pas de condition physique. On est sûr d'être déçu.

Actuellement, le choix est vaste chez Starboard...

A+

Last edited by Christine; 20th February 2008 at 03:42 PM.
Christine is offline   Reply With Quote