View Single Post
Old 7th September 2008, 02:52 PM   #10
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 985
Wink

ISONIC SPEED 53:

Fabrice :
le 5 septembre sur le run du mille (Challenge de l'étang de Berre, plus d'infos là:

http://transjai.free.fr/VirtualMilleJai.html ).

conditions des tests:
vent de sud-sud-est 20 30 nds, plan d'eau facile avec petit clapot latéral, mais pas au bord car c'est déventé, donc pas du plat.

Fabrice a utilisé 2 flotteurs(is 76 et is 53), 2 voiles (6,3 et 6,8 north warp) ce qui avec les v-max enregistrées, donne une bonne idée du plus que peut apporter la isonic speed dans ces conditions spécifiques (un run de speed, des allures travers laché ou abattu).

is 76 + 6,8 + 32 sl2: v.max 34,7
is 76+ 6,8 + 32sl4: v.max 35,4
is 53+ 6,3+ falcon 28: v.max: 37, 1nds

Côté réglages, Fabrice a du reculer le pied de mât à 131, 130 : la remontée du run au près est alors plus facile, sans spin-out et la descente du run confortable, bien calé dans les straps.

Ce que Fabrice apprécie particulièrement: la nervosité, la réactivité dès qu'on place le flotteur à l'allure pour lequel il a été créé, les allures abattues.


Christine:
Même lieu, mais 24 heures après ,hélas, travail oblige!
Vent de 15 à 20 nds, même orientation, et juste 1 heure de vent potable.
Même matériel(juste la 53), mêmes réglages.
Plan d'eau: plus au large car bord plus déventé, petit clapot latéral sur le premier tiers du parcours, petites marches arrières sur les 2/3 restants.

Sur un seul run potable car le vent est tombé, j'améliore ma perf précédente de plus de 2 nds (j'avais la même voile et la is 86 ce jour-là).

Ce qui m'a le plus impressionnée pendant la navigation, c'est sa stabilité directionnelle : elle ne bouge pas du tout dans les inévitables rafales de vent de terre.
Si je compare avec d'autres flotteurs de speed avec lesquels j'ai navigué, je me sens mieux calée sur l'allure abattue, avec zéro appréhension .

Pour le même volume annoncé, elle flotte mieux grace à ses 53 cm de large, au moment où on a besoin d'avoir du volume, c'est à dire pour partir au planning, pour remonter le run... mais dès qu'on est travers laché, la finesse de l'arrière fait que la surface mouillée est extrêmement faible, d'où une glisse et une v-max au top. Démarrage genre fusée!!! et gros plaisir.

La remontée du run est facile avec du vent suffisant mais pas problématique quand c'est un peu mou.

La suite dès que possible...

Last edited by Christine; 7th September 2008 at 04:30 PM.
Christine is offline   Reply With Quote