View Single Post
Old 9th April 2010, 04:13 AM   #4
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,296
Default

Quote:
Originally Posted by Alomphega View Post
Mais j'avoue avoir été un peu déçu car il m'a été impossible de résorber un pli en diagonale du haut du mât à l'écoute (la chute se pliait avec un vent pourtant pas très fort)
Guy,

Difficile de visualiser exactement ce que tu entends par un pli en diagonale qui part de la tête de mât et qui va jusqu'au point d'écoute alors que la chute est taillée droite (ni concave, ni convexe). Je pencherais soit pour un excès de tension au point d'écoute (chute trop molle qui fasseye et bat dans le lit du vent), soit pour un mât trop souple qui n'arrive pas à mettre suffisamment de tension tout au long de la chute trop molle.

Selon les indications du fabricant, le mât idéal est soit un 460 cm IMCS 25 ou un 430 cm IMCS 21. Aucune idée si un mât RDM convient à cette voile. Attention aux mât RDM, c'est une véritable jungle question flex et courbure du rond de guindant par rapport à un mât SDM de même longueur et, qui plus est, chez un même fabricant...! Un mât Severne RDM est bien plus raide en tête (Hard Top) qu'un mât Severne SDM (constant curve)! Alors, avec un mât étranger, bonjour les mauvaises surprises...! Je laisse le soin à Rémi d'apporter de plus amples commentaires à propos de la compatibilité des mâts autres que Severne avec cette voile.

http://www.surf-magazin.de/smo//surf...=4&subnav=test

Quote:
et le long du mât j'avais un creux et des plis pas très esthétiques qui ne disparaissaient pas quel que soit l'étarquage à l'amure...
Il est normal que tu aies des plis et un creux situés juste derrière le mât lorsque la voile n'est pas mise sous tension et exposée au vent. C'est justement un excès de tissu à cet endroit (le mast pannel ou rond de guindant) qui permet d'obtenir une voile creuse à cet endroit sans lattes ni camber. La voile est coupée de telle manière que le creux permet justement une voile très propulsive en vent léger avec une chute tendue. Le creux doit être harmonieusement réparti tout au long du mast pannel. Il ne doit plus y avoir de plis longitudinaux quand la voile est exposée au vent et mise sous tension. Voir photo typique d'un réglage parfaitement optimal des tensions au point d'amure et d'écoute:

http://www.star-board-sup.com/2010/d...pphoto-103.jpg
http://www.star-board-sup.com/2010/d...pphoto-105.jpg

Si des plis verticaux subsistent malgré tout, c'est qu'il y a trop de tension au point d'amure ou que le mât est trop raide pour épouser parfaitement la courbure du rond de guindant. Inversément, si des plis horizontaux subsistent le long du mast pannel et au niveau du fourreau de mât, c'est qu'il n'y a pas assez de tension au point d'amure ou que le mât est trop souple.

Essaie de jouer tout d'abord avec la tension minimale au point d'amure et au point d'écoute. Augmente petit à petit les tensions jusqu'à la disparition des plis lorsque la voile est placée dans le vent. La chute doit toujours être tendue, ne jamais être complètement molle et battre dans le vent. La tension optimale au point d'écoute est donnée lorsque le tissu mis en forme par le vent frôle ou touche à peine les tubes sur la moitié avant du wishbone (moitié arrière pour une voile moderne de planing avec une chute molle). Le creux maximum de la voile est très prononcé juste derrière le mât; c'est la coupe de la voile qui veut ça. En cas de forte sollicitation de la voile, la chute vrille de bas en haut et le creux reste très positionné sur l'avant de la voile, pour autant que tu aies le mât adéquat bien sûr. C'est très clair sur la photo suivante:

http://www.star-board-sup.com/2010/d...pphoto-104.jpg

Par rapport à une voile moderne de planing, les tensions au point d'amure et d'écoute sont bien moindres. La raison est simple: il faut une voile avec un creux très prononcé juste derrière le mât et une chute tendue car il ne s'agit pas d'une voile optimisée pour le mode planing, mais optimisée pour le mode non-planing (gliding) en vent léger. On ne cherche surtout pas à faire mollir la chute sur ce genre de voile en étarquant fort au point d'amure, sauf en vent fort bien sûr. Les bouts de harnais sont positionnés bien plus en avant sur le wishbone.

En espérant que ces modestes conseils puissent t'aider dans ta quête du réglage parfait de ta voile SUPer Light 6.5 m2.

A+

JM
Jean-Marc is offline   Reply With Quote