View Single Post
Old 1st May 2010, 12:56 PM   #2
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 964
Talking

Salut Michel,

Sur un run de speed, il faut avoir le minimum de surface mouillée et un aileron fait pour ça: glisse maxi donc moins d'appui aussi.

Il y a des flotteurs faits pour le speed, à l'arrière très étroit, et on y met des Tectonics Falcon ou des Goldwing en petite taille par exemple.

Les Isonics et les Futuras sont aussi rapides mais chacune possède ses atouts:

- Les isonics classiques sont parfaites pour des Longues Distances ou la F42 car excellentes pour passer les inévitables molles, supportant les rafales sans s'envoler, démarrant au quart de tour , relance au jibe exceptionnel, cap super... bref, des bêtes parfaites pour la course.
- La gamme Isonic speed a été mise au point par Christophe Fiorentini qui maîtrise le "sujet" du speed depuis longtemps: ces flotteurs-là n'ont rien à voir avec les isonics classiques, l'idéal pour le speed.
- Les Futuras permettent d'aussi bonnes performances dans la navigation classique, moins d'engagement physique, un cap qui reste bon sans être au niveau exceptionnel de l'isonic.
Moins large à 30, elle glisse à l'abattée tout en fluidité et là, tu peux réaliser des perfs extras.
Il te faut un aileron dédié à la glisse, allonger tes bouts de wish et voilà!
Je n'ai pas vu de report sur des runs de speed faits avec la Futura, mais tu peux sans problème.

Si la maladie du speed te prend, soigne-toi avec une isonic speed 53 et un Garmin ! sensations garanties!

Des mesures chiffrées n'ont de sens qu'en un lieu, à un moment précis, etc car le plan d'eau est primordial pour faire un bon chrono. Sans parler du pilote, des réglages...

Il y a deux ans, nous avions ici "le challenge de l'étang de Berre": 4 parcours paramétrés sur GPS, du 1er janvier au 31 décembre.
Une longue distance(16km), un long ,long, long downwind(5km), un run de speed d'un mille et 3x10sec dans la même journée.
Quelques degrés dans l'orientation du vent suffisaient pour empêcher toute perf susceptible d'être dans les meilleurs. Parfois la "fenêtre" idéale pouvait durer 30', une heure (fallait être là!).
On s'est vraiment régalé (on était en compet en permanence, l'oeil sur l'anémo et la météo !!) mais j'ai pu constater à quel point en speed les paramètres dus au plan d'eau avaient de l'influence ainsi que les réglages du matériel: le GPS ne laisse aucune place à "l'impression".
A+
Christine is online now   Reply With Quote