View Single Post
Old 8th June 2012, 10:35 AM   #1
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,271
Default Test SUPer 10'0" Silver 2012

Test Starboard SUPer 10'0" Silver 2012

1) Présentation:

Sur le pont, la planche est équipée d'un oeillet de remorquage à l'avant, d'une poignée de portage au milieu (ce qui facilite grandement son transport), et de 2 inserts à l'arrière pour y fixer un leash. Au milieu se trouvent 4 inserts pour y visser un pied de mât. La planche est équipée d'une dérive de 57 cm 100% escamotable. Un pommeau démontable est vissé à la dérive; entouré de mousse EVA, il protège efficacement les pieds en cas de contacts involontaires.
Le shape de la carène présente un mono-concave au niveau du nez, suivi d'une section plate au milieu et se terminant par un Vé marqué sur l'arrière. Des lèvres souples oblitèrent complètement le puit de dérive. 3 ailerons disposés en thruster sont: 1 aileron central 6.75" (17 cm) fixé dans un boitier US box long, et 2 ailerons latéraux asymétriques 4.7" (12 cm) fixés dans un boitier mini-Tuttle. Pratique : toutes les têtes de vis sont cruciformes et compatible avec un tournevis Pozi drive # 3. Avantage de cette planche : elle rentre à l'intérieur d'un fourgon type VW T4, le nez en appui sur le dossier du siège passager.

2) Navigation en mode SUP:

La planche est couverte d'une mousse antidérapante EVA recouvrant les 3/4 du pont. Un décoration en forme de 8 indique l'emplacement pour y poser les pieds. Pommeau de dérive démonté, le plan de pont est agréable au touché et confortable. Avec ses 85 cm de largeur, la planche est très stable pour un novice SUP comme moi. Elle est plus stable que sa grande soeur SUPer 12'6" avec ses 76 cm de largeur.
A l'aide d'une pagaie Enduro carbone 525, la planche glisse très bien sur un plan d'eau plat pour de la ballade tranquille. Face à un léger vent, le large nez ne tape pas dans du petit clapot, le mono-concave ayant tendance à amortir les vibrations. Au vent de travers, la planche est très basse sur l'eau et n'offre quasiment pas de prise au vent. Le passage du clapot est facile, dû à sa grande stabilité latérale. Au grand largue voire dos au vent, je me surprend à vouloir augmenter la cadence pour accélérer et "surfer" les quelques rares micro-swell présents sur le lac. Du fait de sa longueur de 304 cm, la SUPer 10'0" est assez maniable lors des changements de direction, bien plus que sa grande soeur SUPer 12'6". Corrollaire : la SUPer 10'0" est moins directionnelle aussi en ligne droite que la SUPer 12'6", mais difficile de juger vu mes sévères lacunes techniques en maniement de pagaie.
En résumé, l'apprentissage du SUP est très facile pour un novice et je m'y suis senti à l'aise immédiatement.

3) Navigation en mode windsurf:

La petite brise s'est muée en vent offshore de 10 à 15 noeuds avec un plan d'eau plat, voire avec 10 cm de swell par endroits sur le lac. Gréé une voile sans cambers de 6.9 m2, vissé le pommeau de dérive et vissé un pied de mât tout en avant. La prise en main est hyper facile : c'est un vrai ponton ! Un débutant avec une voile école de 4 à 5 m2 ou un enfant avec une voile de 3 m2 y seront à l'aise aussi. Le maniement de la dérive avec le pied est très facile et requiert bien moins de force que celui de la Phantom Race.

Avec le PDM vissé tout en avant, la remontée au près avec ou sans la dérive est facile; par contre dérive rentrée, le départ au planning est quasi impossible car on est pas assez reculé sur la planche.

Nouvel essai avec le PDM vissé tout à l'arrière, la remontée au près sans la dérive est passable alors qu'avec la dérive abaissée, c'est un jeu d'enfant. Le départ au planning est enfin réalisable car on est bien reculé sur la planche. L'antidérapant est efficace pour garder les pieds bien accrochés sur le pont, pas de glissades à déplorer à pieds nus. La planche navigue bien à plat. Les accélérations sont lentes et progressives, ce n'est pas une planche de slalom à la iSonic. On retrouve immédiatement les sensations des anciennes planches des années '78-'80 dépourvues de footstraps avec beaucoup d'inertie sous les pieds. Les changement de cap (lofer et abattre avec les pieds) sont progressifs, le carving jibe avec un large rayon est tout à fait réalisable. Pas de spinout ni de dérapage en biais ne sont à relever malgré la petite taille des ailerons. Pour celles et ceux qui débutent et progressent rapidement en windsurf, elles/ils auront l'immense joie de pouvoir découvrir le premier planning et les rudiments du funboard avec cette planche.

Seul bémol à relever : à haute vitesse au planning, de l'eau sort au travers du puit de dérive et freine la planche; j'imagine que les lèvres du puit de dérive sont trop souples pour contenir la pression exercée par le planning, mais qui dit lèvres souples dit aussi maniement facilité de la dérive. Au vu du programme windsurf loisir, le maniement a été privilégié et cela correspond entièrement au cahier des charges. A faible et moyenne vitesse, aucun geyser n'est à déplorer.

En résumé, le programme de cette planche SUPer 10'0" correspond parfaitement au descriptif de sa mission : planche polyvalente convertible SUP- windSUP pour de l'initiation et de la ballade tranquille tant en SUP qu'en windsurf. Pour celles et ceux qui recherchent une planche convertible 2-en-1 maniable et ludique, c'est bien celle-là. Attention tout de même, cela reste une planche de SUP à la base avec la possibilité de faire du windsurf; on est donc très loin d'une planche haute performance en windsurf.

Pour celles et ceux qui veulent privilégier la glisse et la stabilité directionnelle sur eau plate, mieux vaudrait sa grande soeur SUPer 12'6". Enfin, celles et ceux qui recherchent LA planche convertible 50% SUP- 50% winSUP, je conseillerais plutôt la SUPer wave 8'10" sans dérive mais avec des footstraps avants (meilleure tenue à haute vitesse ou dans les vagues !).

A+

JM
Jean-Marc is offline   Reply With Quote