Go Back   Starboard Forums > French Forum

 
 
Thread Tools Display Modes
Prev Previous Post   Next Post Next
Old 1st December 2008, 12:59 AM   #1
tristus
New Member
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 16
Default test I SONIC 94 2009

I SONIC 94 + SLR 33

Le Matos:
Isonic 94 + aileron Gasoil SLR33 + Loft Blade 09 6,2.
Les réglages: straps tout en arrière et PDM centré.
Le rider:
180cm…80kgs

J’ai eu la chance de faire mes premiers tours d’ailerons sur la 94 avec des conditions hallucinantes:
Une première heure de navigation dans un vent asmathique 20 knts au plus et une houle d’1,5 m de face ou de dos selon le bord.

Je pars en me demandant si je n’aurait pas du gréer 7,5 et ma 101.
Premier abord en condition de non planning la planche me supporte, dans ce type de conditions je n’arrive pas a relever au tire veille mais sur du plat la mission ne me semble pas impossible. Ensuite une fois que l’on a un peu de vent dans la voile la planche est relativement stable en longitudinal et permet de rentrer ou de partir en étant relativement serein…bref elle porte bien ses 94 litres.
Une petite risée un peu plus soutenue que les autres et hop me voilà au planning alors que je ne l’espérais pas, la planche est raide et on sens de la nervosité sous les pieds, je lâche quelques degrés et le flotteur se met a accélérer fortement dommage que le vent soit si léger car je sens du potentiel inexploité sous les pieds.
Le passage de clapot est bon c’est doux alors que j’ai du mal de part la faiblesse du vent à me caler sur l’aileron et à être au dessus de l’eau.
Je tourne quelques jibes l’enclenchement se fait tout seul et il me semble facile de rester dans la trajectoire malgré la houle et le clapot, le flotteur conserve bien le planning et la relance se fait aisément.
Je reviens à terre satisfait mais je reste un peu sur ma faim de ne pas avoir pu exploité le flotteur dans ses retranchements.

Phase deux : Mode Tempête
Une demi heure plus tard un grain arrive ,les gars en 4,7 et planche de vague se font coucher, le vent est a 35 knts moyens avec rafales à plus de 40knts, il ne descendra pas en dessous de 7 beauforts a l’anémomètre du club, il pleut à l’horizontale… Le plan d ‘ eau a changé de physionomie on ne voit plus a 200m, la houle monte à 2 bons mètres, l’eau s’arrache des crêtes des vagues, les vagueux à la rue rentrent au bord comme ils peuvent.
Je souffle un bon coup check mes palans et en voiture Simone.
Straps, harnais…je peine à border et pourtant je suis déjà à mach 12, je lofe et réussi à me caler…au près la planche est exceptionnelle de facilité, bien sur je dois amortir en haut de houle pour ne pas m’envoler, mais je n’éprouve pas de difficulté à faire glisser la planche alors que les conditions sont démoniaques, je ne dirais pas que je me promène mais je me sens en sécurité, je sens que la planche est seine et que même si ce ne sont pas ses conditions de prédilections je peux attaquer et rechercher la performance sans me faire peur ou me dire que je serai mieux avec une planche plus petite.
Après quelques bords et un gain au vent de quelques centaines mètres, il va falloir abattre pour rentrer…je prend un train de houle en surf et j’attaque…ça va très très très vite la planche ne touche plus l’eau et accélère de façon complètement déraisonnable dans ce chantier, je suis surpris du fait que je peux maintenir la vitesse sans me faire atomiser je serre les fesses à chaque clapot en me demandant a quel moment je vais me faire catapulter et à chaque fois ça passe à mon plus grand étonnement et avec « souplesse » la planche est nerveuse mais toujours contrôlable, je prend vite confiance , une rafale un peu plus forte me permet de pousser encore quelques dizaines de mètres dans le rouge extrême…la vitesse est supersonique et rien ne laisse pressentir que je suis à la limite, c’est impressionnant , je me redresse, relâche la pression…faut que je souffle. Je ne pense pas avoir trouvé la limite, je n’ai pas ressenti de saturation, je ne me suis jamais senti en cata ou hors contrôle mais ça va trop vite et il faut suivre physiquement et mentalement et là je fais juste un petit galop d’essai.
Un petit jibe la pression est tellement forte dans la voile que je tourne qu’avec la main avant, pas de problème la planche se cale sur le rail presque trop facilement, pas de mauvais rebonds une trajectoire franche, je suis bluffé…sur huit jibes réalisés dans ses conditions je suis tombé qu’une seule fois, arraché par la force du vent a l’attaque du virage.


Mon bilan sur ce test :
Quelle polyvalence, cette planche a une plage d’utilisation phénoménale, je pense qu’elle est parfaite pour les gabarits médiums 75/80 kgs comme deuxième planche pour le slalom 42 en complément d’une 122L et pour ceux qui ne souhaite avoir que deux planches dans leur quiver. Cette combinaison permettra d’être performant dans la plage de 12 à 35 knts soit la plus courante et de survivre dans les conditions extrêmes tout en restant performant. J ai hâte d ‘essayer cette 94 dans la plage des 18knts avec une 6,8 pour me rendre compte de tout son potentiel.


Tristan
tristus is offline   Reply With Quote
 

Bookmarks

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump


All times are GMT +7. The time now is 06:59 PM.