Go Back   Starboard Forums > French Forum

Reply
 
Thread Tools Display Modes
Old 28th August 2014, 09:25 PM   #1
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default Test Starboard WindSUP 12'2" x 30" Freeride Deluxe 2014

Test Starboard WindSUP 12'2" x 30" Freeride Deluxe 2014

1) Présentation:

Sur le pont, la planche est équipée d'un oeillet de remorquage à l'avant qui traverse de part en part la carène, d'une poignée de portage au milieu (ce qui facilite grandement son transport), et d'un insert à l'arrière pour y fixer un leash. Au milieu se trouvent 3 inserts en laiton pour y visser un pied de mât. La planche est équipée d'une dérive de 57 cm 100% escamotable. Un pommeau démontable est vissé à la dérive; entouré de mousse EVA, il protège efficacement les pieds en cas de contacts involontaires.
Le shape de la carène est très tendu sur ses 4/5 et présente un double concave au niveau du nez avec une étrave perce-vague bi-spatulée, suivi d'une section en mono-concave jusque sur l'extrémité arrière qui se termine en square tail. Des lèvres souples oblitèrent complètement le puit de dérive. Un aileron Race 23 cm est fixé dans un boitier US box long. Pratique : toutes les têtes de vis sont cruciformes et compatible avec un tournevis Pozi drive # 3.

2) Navigation en mode SUP:

La planche est couverte d'une mousse antidérapante EVA recouvrant les 3/4 du pont. Un décoration en forme de C indique l'emplacement pour y poser les pieds. Pommeau de dérive démonté, le plan de pont est agréable au touché et confortable. Avec ses 75 cm de largeur, la planche est très stable pour un niveau avancé comme moi, on s'y sent immédiatement à l'aise. Elle est aussi stable que le modèle 2012 SUPer 12'6" avec ses 76 cm de largeur.
A l'aide d'une pagaie Enduro Tiki Tech carbone M/525, la planche possède une glisse de très haut niveau sur un plan d'eau plat pour de la ballade tranquille; elle montre une bien meilleure glisse que la SUPer 12'6". Face à un léger vent de 4 à 6 noeuds et une petite houle de 5-10 cm, le nez effilé bi-spatulé ne tape pas dans du petit clapot, le double-concave ayant tendance à bien écarter et séparer la vague d'étrave. Cependant, avec ses rails hauts et épais, la WindSUP 12'"2 est nettement plus rigide dans le clapot et vibre bien moins que la SUPer 12'6" avec ses rails fins de pure surfeuse. Au vent de travers, la planche est assez haute sur l'eau et offre une faible mais sensible prise au vent. Le passage du clapot est facile si on prend soin de bien s'avancer sur la planche de manière à ce que l'étrave perce-vague fasse correctement son travail. Le nez pointu enfourne mais ne fait pas du tout ralentir la planche. Dos au vent (downwind), la planche accélère très facilement en augmentant la cadence de rame pour attraper les bumps et partir dans la pente pour "surfer" les quelques rares vagues de sillage présentes sur le lac. Du fait de sa longueur de 373 cm, la WindSUP 12'2" est très directionnelle et peu maniable lors des brusques changements de carre, elle est en particulier nettement moins maniable avec ses rails hauts et épais que la SUPer 12'6" avec ses rails fins de pure surfeuse.
En résumé, l'apprentissage du SUP est très facile et un débutant s'y sentira à l'aise immédiatement.

3) Navigation en mode windsurf:

La petite brise s'est muée en vent onshore de 5 à 7 noeuds avec un plan d'eau plat, voire avec 5 cm de swell par endroits sur le lac. Gréé une voile sans cambers Severne Gator 7.0 m2, vissé le pommeau de dérive et vissé un pied de mât tout en avant. La prise en main est hyper facile : c'est un vrai ponton ! Un débutant avec une voile école de 4 à 5 m2 ou un enfant avec une voile de 3 m2 y seront à l'aise aussi. Le maniement de la dérive avec le pied est très facile et requiert bien moins de force qu'avec celle de la Phantom Race.

Avec le PDM vissé tout en avant, la remontée au près avec la dérive est très facile pour peu que l'on prenne soin de bien faire gîter la planche en appuis pointes; par contre dérive rentrée, la remontée au près est difficile.

Nouvel essai avec le PDM vissé tout à l'arrière, la remontée au près sans la dérive est juste quasi impossible (la planche dérape en crabe) alors qu'avec la dérive abaissée, c'est un jeu d'enfant. L'antidérapant est efficace pour garder les pieds bien accrochés sur le pont, pas de glissades à déplorer à pieds nus. La planche navigue bien à plat. Les accélérations sont lentes et progressives mais quand même plus dynamiques qu'avec la SUPer 12'6" à carène fortement bananée. On sent que la carène bien tendue procure une glisse excellente et on se rapproche des sensation de glisse qu'on obtient avec la planche de raceboard Phantom Race en mode déplacement. Les manoeuvres (virement de bord et empannage) sont très faciles à réaliser car la planche est très stable et très volumineuse (237 L).

En résumé, le programme de cette planche WindSUP 12'2" Freeride Deluxe (avec dérive escamotable) correspond parfaitement au descriptif de sa mission : planche polyvalente convertible SUP- windSUP pour de l'initiation et de la ballade tranquille tant en SUP qu'en windsurf. Pour celles et ceux qui recherchent une planche convertible 2-en-1 ludique avec une bonne glisse sur eau plate, c'est bien celle-là. Attention tout de même, cela reste une planche de SUP à la base avec la possibilité de faire du windsurf; on est donc assez éloigné d'une planche haute performance comme la raceboard Phantom Race ou la Serenity sur eau plate.

Pour celles et ceux qui veulent privilégier la glisse et la stabilité directionnelle sur eau plate, cette planche de WindSUP est idéale. Pour celles et ceux qui veulent pouvoir naviguer dans les petites vagues en bordure de mer, mieux vaudrait se tourner vers les modèles WindSUP 9', 10' 11'2" ou 12" qui ont une carène plus bananée et des rails fins de pures surfeuses que ce modèle 12'2" Freeride nettement plus tendu avec ses rails hauts et épais.

Prochains tests à faire avec du vent plus fort pour évaluer les capacités de planning en mode freeride à la voile.

A+

JM

Last edited by Jean-Marc; 28th August 2014 at 10:04 PM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 28th August 2014, 09:55 PM   #2
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Ci-joint quelques photos de la planche :

Etrave perce-vague bi-spatulée :
https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/10551620_10204636585343792_3129288372697487371_o.j pg
https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/...21100831_o.jpg

Nez avec carène en double concave : https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/...13199106_o.jpg

Square tail avec rails épais : https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/...89703401_o.jpg

Carène tendue et rails épais pour une glisse maxi sur eau plate : https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/...16862328_o.jpg

Last edited by Jean-Marc; 29th August 2014 at 07:26 AM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 1st September 2014, 11:26 PM   #3
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Nouveau test en vent plus fort : bise 10-18 noeuds, houle de 30 à 40 cm, lac Léman.

Gréé la Severne Gator 7.0 m2, vissé le pied de mât tout en arrière et fixé l'aileron tout en avant dans son boitier US-box.
Le vent souffle tout d'abord à 10-15 noeuds. La planche a une très bonne glisse, dans les surventes, elle accélère progressivement et on prend plaisir à partir au planning très facilement jusqu'à 10-12 noeuds en vitesse moyenne. Dérive rentrée, le cap au près est tout à fait acceptable si on prend soin de faire une contre-gîte du flotteur avec des appuis talons. Dérive sortie en revanche, le cap devient excellent en prenant soin de bien faire gîter le flotteur avec des appuis pointes : cap à 50-60° du vent, voire moins parfois.

Le vent se renforce à 12-18 noeuds et une belle houle commence à se creuser sur le lac. On peut commencer à taquiner les Vmax au grand largue : 14.6 noeuds à 120-130° du vent. A haute vitesse, de l'eau gicle un peu sur le pont par le puit de dérive, les lèvres souples ne contenant pas toute la pression exercée par le planning. Toutefois, le maniement de la dérive est très facile à faire, pas besoin de s'arrêter pour l'abaisser ou la remonter en étant en marche.

Dans la houle, la planche est un vrai régal en backside: au sommet d'une crête, on abat fortement en appuyant sur le rail sous le vent et en se déplaçant vers l'avant du flotteur (pied avant juste derrière le PDM). La planche tourne immédiatement avec un grand rayon (elle dérape sous les rails au niveau de la poignée de portage), le nez plonge dans la pente et la planche accélère immédiatement et surfe la houle down the line très facilement. En bas de la pente, on fait 2 pas en arrière sur le pont pour se reculer très franchement et pouvoir ainsi lofer au bottom turn, prêt à enchaîner un nouveau roller. On peut ainsi faire un dizaine de roller en down wind. Le carving jibe final s'effectue tout le long de la courbe en étant au planning avec la vague, un vrai jeu d'enfant. Cerise sur le gâteau, la remontée au près est super facile en abaissant la dérive pour remonter au point de départ.

Après 3 heures à jouer et à bien m'amuser dans la houle, je décide d'échanger cette planche Freeride pour la SUPer 12'6" à carène très bananée. Premier constat : le départ au planning est laborieux et poussif par rapport à la WindSUP 12'2" Freeride. Second constat : elle a du mal à partir dans la pente de la houle (30-40 cm maxi), bien souvent je me retrouve scotché sur la crête et la planche ne veut pas descendre la pente au planing. C'est tellement frustrant qu'après 15 minutes je décide de reprendre la WindSUP 12'2" Freeride. Le verdict est sans appel : la vitesse et la glisse sont vraiment au rendez-vous, c'est super ludique et jouissif dans la houle, c'est le jour et la nuit.

Une autre grosse surprise de la WindSUP 12'2" Freeride, c'est lorsque la planche se met à foiler avec la dérive abaissée et en étant plein gaz au travers voire au grand largue. C'est l'effet du concept "long tail" chère à cette planche si spéciale. Dérive rentrée, la planche plane comme une planche classique. Avec la dérive abaissée et à haute vitesse (10-12 noeuds en moyenne) la dérive souple se plie comme un J sous la carène et se transforme alors comme un foil. La planche monte et déjauge entièrement au dessus de l'eau au niveau du puit de dérive. Il faut garder la planche à plat ou légèrement gîtée pour conserver l'effet foil. Si on la fait contre-gîter par un appui talon, la dérive dérape et la planche retombe brutalement à plat dans l'eau. C'est assez déroutant au début, mais une fois qu'on a bien dosé ses appuis, c'est un régal de filer à toute vitesse en étant haut perché au dessus des flots. Autre avantage du mode foil : la planche ne tape pas, on a l'impression d'être sur un tapis volant en gommant le clapot. C'est vraiment une sensation unique avec cet effet foil en appui sur cette dérive souple.

En résumé, j'ai passé une superbe après-midi à me régaler avec cette planche de WindSUP 12'2" Freeride. Elle a un très bonne glisse, accélère dans la pente de la houle, permet de faire du downwind très facilement en attrapant les bumps, est super ludique en waveriding à la sauce long board et possède enfin un mode foil totalement inédit. Cette planche convertible SUP + WindSUP de Freeride aurait tout aussi bien pu s'appeler "Freewave Long Board" ou "Freefoil Long Tail". A essayer de toute urgence !

A+

JM

Last edited by Jean-Marc; 2nd September 2014 at 09:15 AM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 3rd September 2014, 03:39 PM   #4
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Un petit tracé GPS du fameux waveriding à la sauce long board dans 30-40 cm de houle avec le WindSUP 12'2" Freeride et voile de 7.0 m2 :

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.n...22251684_o.jpg

Vent du NE (40°), descente de houle à 90-130° du vent (dérive remontée) et remontée au près à 50-70° du vent (dérive abaissée).

A+

JM

Last edited by Jean-Marc; 3rd September 2014 at 03:44 PM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 4th September 2014, 01:21 PM   #5
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Au sujet de l'effet foil avec cette dérive souple, c'est assez différent de ce que j'ai l'habitude de ressentir avec l'aileron rigide de 70 cm sous la Serenity.

L'aileron de série Drake XXL 70 cm de la Serenity est tellement raide et épais qu'il y a très peu de flexion et zéro twist. Pour faire foiler la Serenity, il faut donc la mettre franchement à la gîte bien calée sur son épaule sous le vent, pied avant en appui sur le rail au vent au niveau de la poignée de portage, pied arrière sur le couvercle en mousse qui recouvre le puit d'aileron (écartement des pieds très large comme à l'ancienne). C'est donc assez raide sous les pieds quand je file à 12-13 noeuds en mode foil, la moitié de la carène de la Serenity étant hors de l'eau (elle déjauge bien après le PDM jusqu'à la poignée de portage qui est située bien plus en avant que le puit de dérive/aileron de la Serenity). Voir vidéo de la Serenity en mode foil : https://www.youtube.com/watch?v=dfARJ6PswVM

Avec la dérive souple du WindSUP 12'2" Freeride, elle se déforme tellement qu'on la voit plier sous ses fesses, pied avant posé sur le pont au niveau de la poignée de portage, pied arrière posé au niveau du gros logo IQ orange (écartement des pieds très large comme à l'ancienne). La grosse différence par rapport à la Serenity, pas besoin de faire gîter franchement le flotteur car la dérive souple plie sous les efforts. Le meilleur contrôle de l'assiette est en fait obtenu en maintenant le flotteur à plat, voire très légèrement gîté, mais surtout pas à la contre-gîte.
La distance entre le PDM et la dérive sortie étant beaucoup plus courte sur la WindSUP qu'avec la Serenity et le fait que la distance entre le cul de la planche et la dérive est proportionnellement plus longue sur la WindSUP (concept du long tail) que sur la Serenity, on a un flotteur qui déjauge déjà sous la dérive avec la WindSUP alors qu'il ne déjauge qu'à partir de la poignée de portage sur la Serenity. La forme du cul de la planche joue aussi un grand rôle dans le maintien de l'assiette du flotteur en mode foil : square tail bien épais sur la WindSUP * (très porteur et planing facilité) alors qu'on a un très fin pin tail de kayak sur la Serenity ** (peu porteur et taillé pour réduire la traînée en mode glisse uniquement).

Conséquences en navigation : la WindSUP est beaucoup plus facile à piloter et bien plus confortable dans le clapot en mode foil. On a vraiment l'impression d'être sur un hoovercraft qui gomme les chocs. La Serenity en revanche est bien plus difficile à piloter avec des sensations directes et dures sous les pieds dans le clapot. Rémi Vila préférait nettement la piloter avec un aileron moins raide du genre Deboichet R13 70 cm de Formula. Perso, je préfère un aileron rigide dans le petit temps pour maximiser les perfs au cap-vitesse. A ce propos, j'aurais préféré mettre un aileron plus rigide sur la WindSUP en mode vent léger pour plus de perfs, mais vu que cette planche s'adresse avant tout à un public familial de loisir, force est de constater que la dérive souple rempli très bien son rôle pour une utilisation 100% fun loisir de 1 à +15 noeuds de vent.

En guise de conclusion, je conseille vraiment de la tester en parallèle avec un WindSUP classique banané du genre SUPer 12'6" comme je l'ai fait, la différence se marquant entre ces 2 modèles au fur et à mesure que le vent se renforce. On se rend alors compte ce que le mot glisse veut véritablement dire avec cette 12'2" Freeride. Pour moi, c'est véritablement une grosse surprise sur mon home spot lacustre.

(*) : photo du square tail de la WindSUP : https://scontent-a-fra.xx.fbcdn.net/hph ... 3401_o.jpg
(**): photo du super fin pin tail de kayak de la Serenity : https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/ ... 6ba3a43129
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 20th September 2014, 05:44 PM   #6
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Nouveau test, mais cette fois-ci contre la légendaire Serenity pour analyser la glisse en vent léger (3-8 noeuds) et plan d'eau plat.

1) match racing moi en Serenity + 11 m2 contre la WindSUP 12'" x 30" Freeride + Overdrive 7.5 m2. Pas de surprise, la Serenity reste impériale : bien meilleur cap au près, meilleure vitesse et de loin sur toutes les allures (près, travers, largue). Il n'y a que dans les grosses claques à 8 noeuds lorsque je suis bien surtoilé avec la Serenity en la déjaugeant jusqu'à la moitié du flotteur que la WindSUP Freeride arrive à tenir la cadence grâce à son mode planing. A ce moment là, nous sommes tous les 2 à Vmax 12-13 noeuds, au travers ou au largue.

2) nouveau match racing mais cette fois en échangeant les voiles. Je suis sur la WindSUP Freeride avec ma voile de 11 m2 et le pote est sur la Serenity + Overdrive 7.5 m2. Grosse surprise en partant derrière lui, j'ai beaucoup de mal à le dépasser, tant au près, qu'au travers ou au largue. La Serenity possède une glisse légendaire, même avec des voiles de taille moyenne (7.5 m2), mais la WindSUP Freeride possède elle aussi une très bonne glisse en plage basse. Grâce à l'emploi d'une grosse voile de 11 m2, on arrive à bien exploiter cette glisse en plage basse et à la rendre compétitive face à la Serenity. Il n'y a que dans les molles à 3-4 noeuds que la Serenity fait la différence avec une meilleure glisse alors que dans les claques à 7-8 noeuds, la WindSUP Freeride fait la différence grâce à son mode planing. Le cap au près est jugé bon en prenant soin de bien faire gîter la planche par un appui pointe, tout comme sur la Serenity, mais cette dernière remonte nettement mieux au près.
Au niveau des manoeuvres (virements de bord et empannages), c'est nettement plus facile avec la WindSUP Freeride qu'avec la Serenity. Bien que toutes les 2 partagent un volume ± similaire (255 versus 237 L), la carène ronde de la Serenity rend les choses délicates alors qu'avec la carène plate de la WindSUP Freeride, c'est nettement plus facile et stable. En conservant l'esprit loisir freeride de cette planche, une voile sans cambers du type NCX 9.0 m2 bien légère et performante devrait faire des étincelles sur cette WindSUP Freeride. A tester la prochaine fois !

Cette confrontation m'a permis de revoir la plage d'utilisation de cette WindSUP Freeride à la voile. En plage basse en dessous de 10 noeuds de vent, une grosse voile n'est pas du tout ridicule pour booster la glisse de cette planche vraiment étonnante. En plage médium avec une voile de 7 à 7.5 m2, on peut déjà bien s'amuser à la voile alors que les grosses slalom XL + voiles de 9.5 m2 sont à la limite du planing/non-planing. Enfin quand le vent monte fort, on peut lui coller une voile de 5.4 voire une 4.7 m2 et bien s'amuser dans les vagues jusqu'à 1m - 1m50 (lac ou mer Méditerranée), ou faire du downwind sur les bumps à la rame.

En conclusion, si on ne devrait prendre qu'une seule planche pour tout faire de 0 à 20 noeuds, cette planche est vraiment une grosse surprise et permet de faire du SUP à la sauce freerace avec une rame, tout en conservant cette grosse glisse à la sauce freeride avec une voile. Grosse grosse régalade en perspective... :-) !

Last edited by Jean-Marc; 21st September 2014 at 08:56 AM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 3rd October 2014, 10:31 PM   #7
Waterloo
Member
 
Join Date: Mar 2008
Location: Australia
Posts: 32
Default

Bonjour Jean-Marc,

Would it be possible to repost these in the general forum in English. (google translate was not so good).

I have had the 12'2 Freeride for nearly a year and in 9-13knots is great.

Interested in your thoughts on the larger sail used.

Cheers,
Mike
Waterloo is offline   Reply With Quote
Old 6th October 2014, 10:14 AM   #8
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Done here : http://www.star-board-windsurfing.co...ad.php?p=62355

Cheers !

JM
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 6th October 2014, 01:35 PM   #9
Waterloo
Member
 
Join Date: Mar 2008
Location: Australia
Posts: 32
Thumbs up

Merci. .
Waterloo is offline   Reply With Quote
Old 9th October 2014, 10:34 AM   #10
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,365
Default

Le magazine allemand SUP a testé 14 modèles de windSUP cet été, en gonflables ou en durs :

http://www.sup-mag.de/test_produkte/...en/a13909.html

Le test de la Starboard 12'2" Freeride en dur avec aileron-dérive fixe : http://www.sup-mag.de/test_produkte/...un/a13819.html

Le test de la Starboard 11'2" gonflable avec dérive escamotable : http://www.sup-mag.de/test_produkte/...xe/a13817.html

Le test de la Starboard 12'6" gonflable avec aileron-dérive fixe : http://www.sup-mag.de/test_produkte/...un/a13815.html

A+

JM

Last edited by Jean-Marc; 9th October 2014 at 10:39 AM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Reply

Bookmarks

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump

Similar Threads
Thread Thread Starter Forum Replies Last Post
WindSUP 11'2" x 39" Inflatable Fun Ray Timm Free Forum 0 21st November 2013 12:08 PM
which center fin for a 10'34" windsup with a 7m2 sail? Unregistered Free Forum 0 8th April 2013 05:57 PM
"speed jibe" versus "power jibe" BelSkorpio Free Forum 3 2nd September 2011 11:55 PM
In defence of "Freeride" ??? Floyd Free Forum 20 17th June 2011 01:53 AM
Fernando Labad Starboard "Opinion Leader" in SPAIN labad67 Do it standing up! The Stand Up Paddling Forum 3 27th July 2008 07:36 PM


All times are GMT +7. The time now is 07:20 PM.