Go Back   Starboard Forums > French Forum

Reply
 
Thread Tools Display Modes
Old 23rd July 2009, 12:03 AM   #51
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default

Merci Serge.

La Hellcat, c'était pour sortir de l'option slalom "pur et dure" que je trouve trop physique avec la RS5. Un plan un peu pareuseux, quoi, histoire de naviguer en souplesse sans perdre trop mes repères de slalomeur indécrottable.

Mais si tu me confirmes que la RSR 6.2 evo I est vraiment plus souple que la RS5 5.8, je vais y penser sérieusement : la différence est tellement énorme, en 9.0, entre la RS:5 (tôle hyper rigide) et la RS:Racing (vraiment douce et souple, et en même temps très propulsive, un vrai fauteuil !) que je veux bien te croire.

Merci pour le tuyau.

@+
isonic is offline   Reply With Quote
Old 25th July 2009, 11:44 PM   #52
serge
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 78
Default

Les grandes marées on faient leur retour dans la rade de brest et c'est l'occasion de tester à nouveau la isonic speed 53.
Un coeff de 106 est prévu ce jour et quand j'arrive je suis environ à 1h30 de la basse mer. Le plan d'eau est flat(c'est assez rare pour le noter) et un petit vent de 18/20 régulier souffle de l'ouest; idéal pour tester le flotteur dans sa plage basse.
je grée ma rsr evo1 6.7 et met un falcon 30.
Ici, on dirait que je vais me faire c.... de mettre un flotteur de 73 l dans 18/20 noeuds car d'habitude c'est plutôt isonic 111 avec 7.8 ou 8.4 selon l'humeure.
Le départ au planing est toujours aussi surprenant; c'est rapide, on se cale dans les straps, et l'on atteind tres vite une vitesse de croisière appréciable qu'il ne tient qu'à nous d'augmenter en abattant. C'est rapide, incisif et en même temps facile(trop facile).
Les vitesses atteintes sont déjà de 32 noeuds et nous ne sommes que dans 18/20 noeuds.
Le jibe est un peu plus problématique car le peu de vent par rapport au litrage faible du flotteur m'oblige à être énergique.
La remontée du pacour au près est elle aussi surprenante car l'on ne s'attend pas à caper aussi bien avec seulement 30 cm d'aileron et c'est toujours une surprise.
En ce qui concerne les performances, le mile à été parcouru avec une grande régularité, avec des vitesses quasi constantes de 30/31 noeuds et des minimas(mais trés peu) de 29.8 ce qui fini d'établir la vitesse moyenne parcourue à 30.2 noeuds. Dans ce domaine j'ai gardé un peu de puissance dans la voile pour mieux passer les déventes.
Au niveau de la vmax, j'ai tendu au guindant pour favorisé l'accélération ce qui me permet d'atteindre les 33.5 au gré d'une abattée avec un 500m à 32.4 lors de la même abattée(notez le peu d'écart entre vmax et 500).Le flotteur conserve vraiment bien sa glisse.
La marée remonte depuis déjà 2h00 et le flotteur trouve alors ces limites dans le clapot qui se forme dorénanant aux alentours de 30/40cm.

conclusion : c'est un flotteur qui est optimal dans des conditions bien particulières(plan d'eau plat). Les vitesses atteintes ce jour n'ont été faites que dans 18/20 noeuds alors que d'habitude elle sont atteintes dans une plage supèrieure de vent (25/30 noeuds pour les bretons avec le clapot de chez nous). Par rapport à mes collègues qui naviguaient ce jour en rade, les vitesses atteintes (mile, vmax, 500m) placent le flotteur facilement 2 à 3 noeuds au dessus des leurs.
C'est bien un flotteur de speed.
serge is offline   Reply With Quote
Old 26th July 2009, 02:11 AM   #53
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 991
Wink

Bon, je vois que ce fut une bonne journée! Speed aussi pour nous aujourd'hui sur Fos et à peu près les mêmes commentaires que toi: ça glisse vraiment bien et pas de souci pour revenir au bord assez vite après le run...
A+
Christine is offline   Reply With Quote
Old 27th July 2009, 01:34 AM   #54
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default

Ce qui confirme, si besoin en était, que le speed sur l'Atlantique est avant tout une histoire de PLAN d'eau plat et de glisse pour les vitesses autour de 30/35 nds... le matos actuel permet d'aller chercher des chronos exceptionnels sans "beaucoup" de vent (si le pilote assure, ça n'enlève rien à son mérite)

Du coup, et ça revient à ma question posée plus haut, remplacer une 5.8 par 6.2 ou 6.7 me permettrait d'aller plus vite en naviguant dans de meilleures conditions de glisse... Alors, quelle taille ? 6.2 ou carrément 6.7 pour maximiser cet effet ?

6.7 : plus de puissance, un plan d'eau plus glissant, mais aussi plus de traînée dans l'air...
6.2 : plus de glisse dans l'air, mais moins de puissance dans les conditions de vent "light" où le plan d'eau est facile à exploiter.

Qu'en pensez-vous ? Je ne voudrais pas me planter de taille, ça conditionne celle du mat qui ira avec...

Last edited by isonic; 27th July 2009 at 01:39 AM.
isonic is offline   Reply With Quote
Old 27th July 2009, 03:08 AM   #55
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 991
Smile

Si j'avais à choisir entre glisse et puissance d'une voile pour du speed, je choisirais la puissance car à l'abattée, on a vraiment besoin d'en avoir le maxi...
Ces flotteurs de speed ont une excellente inertie dans les inévitables molles, mais en speed, faut toiler.
Christine is offline   Reply With Quote
Old 27th July 2009, 04:39 PM   #56
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default

Christine,

Je vais donc creuser la piste d'une 6.7 RS-Racing Evo I, alors... Parce qu'en Evo II, elle est passée à 7.0.

Et quand le vent sera trop fort pour elle, et surtout pour moi ;-) , je passerai en voile de vague : ma 5.2 devrait largement être dans le coup pour un programme plus free-ride.
isonic is offline   Reply With Quote
Old 27th July 2009, 05:11 PM   #57
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,360
Default

Je confirme ce que dit Christine: avec le flotteur iSonic speed 53, il faut avoir en permanence de la puissance en réserve sous la main, non seulement pour démarrer quand le vent est un peu juste, mais aussi pour accélérer franchement aux allures portantes, ainsi que pour la relance en sortie de jibe. C'est assez impressionnant de voir comment on peut faire marcher cette planche de speed en plage basse avec par exemple la Code Red 7.7 m2 bien puissante et relâchée à l'écoute. Avec une voile trop petite pour les conditions du moment, on n'arrive tout simplement pas à accélérer, surtout avec seulement 32 cm de largeur sous le pied arrière et l'aileron de série de 30 cm. Trop d'appui sur le pied arrière se paie immédiatement cash : spin-out; cela n'a rien à voir avec une planche de slalom pure et dure. Question plage de vent avec mes voiles de 6.6 et 7.7 m2, c'est respectivement de 16 à 22+ et de 12 à 18+ noeuds avec ce gun de speed pour mes 65 kg.

A+

JM

Last edited by Jean-Marc; 27th July 2009 at 05:13 PM.
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 28th July 2009, 04:46 PM   #58
Jean-Marc
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 1,360
Default

Serge,

Au sujet de la tension de guindant, regarde cet article très intéressant pour les fondus de speed :

http://www.severnesails.com/forum/showthread.php?t=61

En variant la tension au point d'amure de -1 cm et en conservant une tension négative de -2 cm au point d'écoute, on peut gagner quelques noeuds supplémentaires en Vmax.

A+

JM
Jean-Marc is offline   Reply With Quote
Old 28th July 2009, 05:46 PM   #59
serge
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 78
Default

Merci jean-marc mais l'anglais et moi c'a fait deux; je pense que quand l'on toile beaucoup sur un flotteur comme la isonic, l'excés de puissance est néfaste car la planche écrase au pied de mât, ton corps est déporté sur l'avant, l'ensemble est lourd et statique, c'a manque de liberté sous les pieds et l'on a beaucoup de mal à abattre car le flotteur veut plutot faire du travers/prés+ une tendance au spin-out et à l'enfournement par plantage du rail avant.
Alors oui, il faut savoir bien règler sa voile pour libérer le flotteur en étarquant + au guindant et en relachant l'écoute(ce qui revient à reculer le pied de mât) tout en conservant le pdm au même endroit afin d'optimiser le triangle planche/mât/bonhomme.Tu gagnes ainsi en liberté sous les pieds tout en conservant de la puissance à l'abattée avec une assiette de flotteur qui se relève . Je me demande par ailleur s'il ne serait pas judicieux sur les "grosses bâches" de rajouter 2cm à la rallonge de pdm afin que la puissance trop importante s'exerce plus haut et écrase moins le flotteur; Qu'en penses-tu jean-marc?
Ceci dit je crois que la isonic speed 53 serait plutôt optimale avec une 6.2 vu ce que j'en ai tiré récemment(37.1noeuds) mais je serais aussi curieux de savoir si certains on des chronos à avancer en 6.7 pour voir ce que l'on peux attendre de ce flotteur avec cette voile et dans quelles conditions de vent. Mon objectif, je l'avoue, est plutôt de battre le mile effectué en rade par un collègue récement à la vitesse de 32.38noeuds avec la isonic speed(vu sa capacité à garder la vitesse); peut-être christine aurait-elle des conseils(quelle voile,quelle aileron...).
serge is offline   Reply With Quote
Old 28th July 2009, 10:15 PM   #60
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 991
Default

Bonjour Serge,

Cette traversée de la rade se fait à l'abattée ou au travers?

Tu as des marques précises à respecter (balises) ou c'est approximatif?
Christine is offline   Reply With Quote
Reply

Bookmarks

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump


All times are GMT +7. The time now is 06:28 AM.