Go Back   Starboard Forums > French Forum

Reply
 
Thread Tools Display Modes
Old 19th July 2009, 12:33 AM   #1
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default La Tranche-Ile de ré 2009

Voici une épreuve mythique, qui a tant fait parler des Starboard, car les Hypersonic et autres iSonic ont eu l'occasion d'y briller.

Cette année, (heureuse) surprise : un départ au lièvre, à la suite (?) d'une pétition de nombreux coureurs, qui met un terme aux galères de la course sur la plage, avec piétinement de matos et injustices flagrantes entre les compétiteurs.

Cette année, le vent d'ouest ne permettait pas de rallier l'île de ré. Une bouée a donc été mouillée en mer (avec une autre bouée intermédiaire). Classique.

Mais ce samedi 18 juillet 2009, il y au eu un très GROS problème : le vent est subitement monté en tournant au Sud-ouest.

Résultat : une grande partie de la flotte s'est retrouvée à la fois SURTOILEE et obligée de revenir sur un bord TROP ABATTU, dans une mer très formée... Impossible ou épuisant pour la plupart des compétiteurs, qui se sont retrouvés dispersés en mer façon puzzle ; beaucoup d'entre eux ont même dû revenir à terre bien plus au nord que La Tranche pour ne pas être obligés d'abattre comme des mules !

La sécurité de l'organisation a été complétement dépassée, et les hélicos de la Sécurité Civile ont dû être mobilisés !

De l'avis des compétiteurs, le mauvais mouillage de la bouée est une fois de plus largement en cause, d'autant que la rotation et le fraîchissement du vent en fin d'après-midi étaient largement prévus.

Last edited by isonic; 20th July 2009 at 10:16 AM.
isonic is offline   Reply With Quote
Old 19th July 2009, 01:33 AM   #2
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 972
Wink

J'espère qu'ils ont pu récupérer tout le monde.

On n'a jamais eu envie d'y aller à cause de ce départ où tout le monde piétine le matos de tout le monde (j'ai même un copain qui a du attendre que tout le monde soit parti pour enfin retrouver son matos)...
Un départ au lièvre est plus indiqué et c'est bien que les organisateurs aient entendu les demandes des compétiteurs.
Ceci dit, une épreuve en mer présente toujours des risques.
Les prévisions restent des "prévisions" justement et chacun doit consulter personnellement le bulletin de météo France "marine".
C'est ainsi que j'ai renoncé il n'y a pas si longtemps à partir en mer sur une épreuve que je ne citerais pas parce que la météo annoncée demandait la planche de vagues que j'avais laissée à la maison faute de place(bravo!!): ce fut épouvantable, je ne comprenais pas non plus pourquoi la bouée était si loin, pourquoi le directeur de course annonçait "25nds" alors que Météo France annonçait clairement "45 nds à midi".
Heureusement, on a fini par récupérer tout le monde (pas d'émargement non plus...).
Ceci dit, météo France aurait pu se tromper et moi regretter d'avoir décidé de rester sur la plage. C'est le lot d'un sport comme le nôtre, les conditions sont incertaines et nous devons juger de notre capacité à surmonter un changement radical de conditions de navigation.

Cette course est aussi une fête de notre sport et je pense que l'orga en tirera tous les enseignements utiles à la réussite de la prochaine!
Et si le départ en mer reste à l'ordre du jour, j'irai volontiers l'an prochain.

Last edited by Christine; 19th July 2009 at 01:35 AM.
Christine is offline   Reply With Quote
Old 19th July 2009, 05:10 AM   #3
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default

Quote:
Originally Posted by Christine View Post
C'est le lot d'un sport comme le nôtre, les conditions sont incertaines et nous devons juger de notre capacité à surmonter un changement radical de conditions de navigation
Christine,

Je suis d'accord avec toi, chacun est libre de partir ou pas, et doit s'assurer de sa propre sécurité.

Mais l'édition 2009 a rassemblé des centaines de participants sur un parcours qui n'a plus RIEN à voir avoir le projet initial, qui est normalement de faire la traversée vers ré aller/retour sur un même "rail", bien encadré par des sécu disposées le long du parcours, le tout au travers ou presque sur les deux bords, par beau temps, par brise thermique de nord-ouest qui finit toujours par mollir en soirée.

Aujourd'hui, c'est plutôt une bonne grosse dépression qui menaçait de s'établir... avec un vent TRÈS variable en force ET en direction. Résultat, impossible de ne pas se planter sur le mouillage de la bouée, sauf à être devin ! N'importe quel pingouin ayant navigué plus d'une fois dans la région sait que le vent peut forcir brutalement en tournant de 45° ! C'est toujours comme ça que ça se passe...

Résultat : dès que la bouée est mouillée trop au vent, il faut tirer des bords multiples pour aller la "chercher". Même punition à la moindre rotation de l'angle du vent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre étanche, avec en prime un retour ultra abattu dans un infâme clapot croisé, en mer, avec une flotte dispersée sur des centaines de mètres en largeur.

Mais bon, on peut comprendre qu'il soit rageant de ne pas lancer une épreuve sous prétexte qu'il y a du vent... Les organisateurs avaient leurs raisons (d'autant que demain le vent s'annonce plus mou), mais là, ils ont quand même été bien en vrac... Et c'est leur responsabilité aussi de savoir s'ils peuvent assurer la sécu lorsque le scénario idéal ne se déroule pas comme prévu.

To be followed...

Last edited by isonic; 19th July 2009 at 05:28 AM.
isonic is offline   Reply With Quote
Old 19th July 2009, 06:09 PM   #4
isonic
Member
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 619
Default

Quotidien SUD-OUEST du 19/7/2009. p. 10.

"D'importants moyens aériens et nautiques ont été déployés hier après-midi par le CROSS Etel afin de secourir, entre la Tranche-sur-mer et l'île de Ré, une cinquantaine de véliplanchistes, tous concurrents du 25ème Raid, en difficulté dans une mer agitée. Deux hélicoptères et des vedettes, dépêchés depuis La Rochelle, ont récupéré 10 sportifs, dont certains étaient en état de choc lié à l'hypothermie. Tous ont été déposés sur la plage de la Tranche-sur-mer, où les secours les ont pris en charge. Les épreuves sont aujourd'hui suspendues".

Last edited by isonic; 20th July 2009 at 03:01 AM.
isonic is offline   Reply With Quote
Old 20th July 2009, 12:28 AM   #5
Christine
TEAM
 
Join Date: Aug 2006
Posts: 972
Wink

C'est pas gai... mais je pense que si la météo a été affichée en temps et en heure et que l'orga a informé précisemment les compétiteurs des conditions qu'ils allaient rencontrer, que faire de plus?
Peut-être raccourcir le parcours? ainsi, plus de bateaux sur une zone plus réduite, sécurité plus facile à assumer.
Je trouve difficile de contenter tout le monde, les "bons" qui peuvent tout encaisser, les "fêtards" qui viennent juste pour le fun et manquent à la fois de condition physique et d'entraînement.
C'est pour ça que je te dis que la réflexion de chacun face aux conditions est essentielle.

Tiens , un autre exemple vécu à la dernière manche du grand prix de l'almanarre...le vent déjà fort (j'avais 4,5...) a pris des tours sur le premier bord.
On avait une LD downwind. En arrivant à la première bouée, je me suis dis que plus j'allais descendre, plus le vent allait forcir et le plan d'eau se dégrader.
Vu que j'étais déjà dans la zone rouge vif, j'ai préféré rentrer. On a été quelques uns à prendre la même décision. Et d'autres ont du être ramenés par les bateaux. Les plus forts ont fini la course le couteau entre les dents!!!
Il aurait été dommage d'annuler...
Christine is offline   Reply With Quote
Reply

Bookmarks

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump


All times are GMT +7. The time now is 04:55 AM.